Connexion

Accueil /

Média /

News

𝗟𝗮 𝗰𝗹𝗮𝘀𝘀𝗶𝗳𝗶𝗰𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲𝘀 𝗿𝗶𝘀𝗾𝘂𝗲𝘀, quésaco ? 🤔

Dans cette quatrième minute AML de la série sur la classification des risques, jetons un coup d’œil à 𝗹’𝗶𝗺𝗽𝗮𝗰𝘁 𝗞𝗬𝗧 (𝗞𝗻𝗼𝘄 𝗬𝗼𝘂𝗿 𝗧𝗿𝗮𝗻𝘀𝗮𝗰𝘁𝗶𝗼𝗻). Bon retour parmi nous !

Maintenant que vous maîtrisez les principes de 𝗰𝗹𝗮𝘀𝘀𝗶𝗳𝗶𝗰𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲𝘀 𝗿𝗶𝘀𝗾𝘂𝗲𝘀 comme des chefs, penchons-nous sur ce qui découle de cette classification du point de vue du monitoring des transactions. Grâce à votre classification, vous avez identifi𝗲́ vos principaux 𝗳𝗮𝗰𝘁𝗲𝘂𝗿𝘀 𝗱𝗲 𝗿𝗶𝘀𝗾𝘂𝗲 ⚠️.
Ces derniers doivent n𝗲́cessairement se refléter dans vos scenarii d’analyse des transactions. Ainsi, 𝗹𝗲𝘀 𝗰𝗿𝗶𝘁𝗲̀𝗿𝗲𝘀 𝗹𝗲𝘀 𝗽𝗹𝘂𝘀 𝗿𝗶𝘀𝗾𝘂𝗲́𝘀 (donc ceux qui ont les notes les plus élevées) 𝗱𝗼𝗶𝘃𝗲𝗻𝘁 𝗳𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗹’𝗼𝗯𝗷𝗲𝘁 𝗱’𝘂𝗻 𝘀𝗰𝗲𝗻𝗮𝗿𝗶𝗼 permettant de générer des alertes sur ce critère pré-identifié (ou a minima être inclus dans un scenario plus vaste). Par exemple, si vous avez décidé qu’une domiciliation bancaire dans un pays tiers à haut risque est un des critères les plus risqués, alors 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗱𝗲𝘃𝗿𝗶𝗲𝘇 𝗮𝘃𝗼𝗶𝗿 𝘂𝗻 𝘀𝗰𝗲𝗻𝗮𝗿𝗶𝗼 𝗾𝘂𝗶 𝗽𝗲𝗿𝗺𝗲𝘁𝘁𝗲 𝗱𝗲 𝗴𝗲́𝗻𝗲́𝗿𝗲𝗿 𝘂𝗻𝗲 𝗮𝗹𝗲𝗿𝘁𝗲 🚨 lorsque l’opération est en provenance et/ou à destination d’un de ces pays (avec ou non d’autres conditions / exclusions permettant un scenario plus complexe).
De la même manière, le profil de risque de chaque client devrait lui aussi se refléter dans cette partie monitoring des transactions que ce soit au niveau de l’analyse de l’alerte ou encore de sa définition en tant que tel. Vous pourriez donc, au sein d’un même scenario :
👉 𝗗𝗶𝗳𝗳𝗲́𝗿𝗲𝗻𝗰𝗶𝗲𝗿 𝗱𝗲𝘀 𝘀𝗲𝘂𝗶𝗹𝘀 𝗱𝗶𝗳𝗳𝗲́𝗿𝗲𝗻𝘁𝘀 (en montant, en fréquence ou autre) selon le profil de risque faible – moyen – fort.
👉 𝗢𝘂 𝗲𝗻𝗰𝗼𝗿𝗲 𝗱𝗲́𝘁𝗲𝗿𝗺𝗶𝗻𝗲𝗿 𝗾𝘂𝗲 𝗹’𝗮𝗹𝗲𝗿𝘁𝗲 🚨 𝗴𝗲́𝗻𝗲́𝗿𝗲́𝗲 𝘀𝗼𝗶𝘁 𝗽𝗿𝗲́-𝗾𝘂𝗮𝗹𝗶𝗳𝗶𝗲́𝗲 d’alerte simple pour les clients en risque faible, d’examen renforcé pour les clients en risque moyen et de déclaration de soupçon en risque fort.
👉 Dernier point à prendre en considération : 𝗻𝗶 𝗹𝗲𝘀 𝘀𝗰𝗲𝗻𝗮𝗿𝗶𝗼𝘀, 𝗻𝗶 𝗹𝗮 𝗰𝗹𝗮𝘀𝘀𝗶𝗳𝗶𝗰𝗮𝘁𝗶𝗼𝗻 𝗱𝗲𝘀 𝗿𝗶𝘀𝗾𝘂𝗲𝘀 𝗻𝗲 𝗱𝗼𝗶𝘃𝗲𝗻𝘁 𝗿𝗲𝘀𝘁𝗲𝗿 𝘀𝘁𝗮𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲𝘀 ! L’un et l’autre se nourrissant mutuellement. Si les alertes révèlent que régulièrement un critère est présent mais que celui-ci avait initialement un score faible, alors ce score devrait être revu à la hausse, la réalité du terrain démontrant que ce critère est peut-être plus risqué qu’il n’y parait. Le bon exercice pour une revue et une analyse de ce que vous avez défini : 𝗹𝗮 𝗰𝗮𝗿𝘁𝗼𝗴𝗿𝗮𝗽𝗵𝗶𝗲 𝗱𝗲𝘀 𝗿𝗶𝘀𝗾𝘂𝗲𝘀…

Tous les jours, GRACES.community sélectionne, gratuitement, pour vous le ou les articles importants pour votre prochaine veille réglementaire.

A propos de GRACES.community : pionner et leader des recrutements en Compliance, Ethiques, Gouvernance, Risques !

Proposer une offre de job : https://graces.community/recruteur/

Consulter les offres qui vous correspondent : https://app.graces.community/register/

Partenaire de l'article

Aucun

Articles similaires

S’inscrire à la newsletter

Merci pour votre inscription
Oops! Une erreur s'est produite lors de la soumission du formulaire.